Question sur l’allaitement long et sevrage naturel ou pas ?

Bonjour à toutes, je profite de la présence ici de mamans allaitantes, ayant allaités et donc expérimentées pour vous appeler a l'aide. mon petit garçon a eu 3 ans en mai et nous fêterons donc notre 4eme GTT ensemble cette année, je suis assez fière j'avoue. j'ai vécu ses 3 dernières années un véritable bonheur a l'allaitement, conjoint au cododo, 1 malheureux engorgement, 2 ou 3 petites crevasses vites passées, bref le rêve . mon fils est gardé par mes soins a la maison et du coup tète toujours a la demande, beaucoup quand on est a la maison presque pas a l’extérieur si ce n'est pour s'endormir, il ne sait pas s'endormir autrement qu'au sein, pas faute d'avoir tenté de lui apprendre a s'endormir seul mais faute de nerf assez résistant j'ai cédé a la facilité et finalement choisi de le laisser s'endormir au sein pour la sieste comme pour la nuit. depuis peu il dort plus de 6h d'affilées c'est un grand changement pour moi qui depuis 3 ans ne connais pas de plage de sommeil de plus de 3h ^^ je ne me suis jamais posée la question d'allaiter ou pas c'est venu tout seul le jour ou mon bébé est né, je ne me suis jamais posé la question non plus de savoir quand j’arrêterais de l'allaiter, j'aime d'ailleurs a répondre que je lui donnerai sa dernière tétée le matin du bac avant l’épreuve de philo pour qu'il soit bien en forme (j'adore la tête des gens a ce moment là) je ne me pose toujours pas la question de savoir quand j’arrêterais de l'allaiter mais (ben oui fallait un mais)ce matin mon mari de retour de 8 jours de vacances chez sa [strike]maudite[/strike] mère, me dit bon a partir de demain, tu couches le petit et s'il se réveille pas de tétée je l’empêcherai de sortir de son lit je le recoucherai mais il faut le sevrer o_O' bon je trouve ça un peu brutal et il va sans dire que belle maman n'est pas innocente dans cette affaire, elle n'a jamais supporté que j'allaite au sein, elle m'a toujours reproché de ne pas avoir eu le plaisir de donner un biberon (la pauvre si elle savait que des bibs de lait tiré il en a bu jusqu’à plus soif !!) je vois bien qu'elle a bourré le mou a son fiston pendant les vacances du fiston ! bref a cette heure je n'ai rien contre un sevrage, même si je n'ai rien non plus contre le fait de continuer a l'allaiter mais il me semble que le besoin de téter de mon fils soit plus psychologique que physique, pas moins important pour autant a mes yeux. néanmoins, comment réussir cette étape importante sans brusquer mon petit ? je ne conçois pas d'avoir passé 3 ans a l'accompagner pour que du jour au lendemain je change radicalement ? déjà je ne pourrais pas mais pour le coup je suis perdue, je ne sais pas vers qui me tourner, ni comment m'y prendre alors je me suis dis qu'ici je trouverais peut être soutien, conseil, écoute ? pour plus de précisions, pas d'autres enfants de prévu ici (parce qu'on m'a déjà dit que si jetais enceinte il arrêterais de téter, mais c'est pas au programme^^) et mon petit est enfant unique. alors chez vous comment ça s'est passé ? y'en a t il parmi vous qui ont connu des situations similaires ? merci d'avoir lu mon temoignage et merci à celles qui pourront y répondre. au plaisir de vous lire, F.G

6 réflexions au sujet de « Question sur l’allaitement long et sevrage naturel ou pas ? »

  1. Un sevrage brutal serait certainement malvenu. Tu peux aussi diminuer peu à Paula fréquence des tétées. J’ ai allaite mon aînée pendant 32 mois et les derniers mois, sauf besoin particulier, je lui donnais seulement le matin au petit déj. Elle est partie 10 jours chez mes parents, au retour elle m’a demandé un jour sur deux ou trois, puis elle ne m’à plus demandé. Mais pour que ça se fasse en douceur, mieux vaut que maman et fils ou fille soient d’accord et prêts. Sinon, mieux vaut attendre. Bon courage!

  2. Bonjour
    j’allaite tjs mon grand bébé de 3 ans alors que je suis enceinte de plus de 8 mois et je ne vois franchement pas comment le papa compte s’y prendre pour l’empecher de téter car à cet age ils savent dire ce qu’ils veulent. de plus ça me parait quand mm un peu brutal de le priver sans préavis de quelque chose qui a une telle importance dans leur vie, j’ai commencé à préparer mon grand a ne pas téter pendant qq jours pendant que j’aurais du colostrum et « partager » mes seins avec son petit frere et ça n’ait vraiment pas facile pour lui!
    peut-etre qu’il faudrait vraiment dialoguer avec ton mari et ton fils afin de préparer un éventuel sevrage mais ça me parait difficilement réalisable dans les conditions que souhaitent imposer ton mari.

  3. Je pense qu’il faut en parler avec ton mari, que la décision ne doit pas venir de l’extérieur de votre famille à vous 3. Il n’y a rien de choquant de continuer à allaiter plus de 3 ans. J’ai le même parcours que toi, j’allaite mon fils à la demande, cododo, il ne s’endort qu’au sein… Je me suis posée la question également si les tétées étaient juste une habitude ou le nourrissait… on a l’impression d’avoir plus de lait mais de temps en temps une goutte de lait qui perle à la commissure des lèvres me rappelle bien qu’il tête vraiment mon lait et que ce n’est pas psychologique ! De plus à cet âge ils sont capables de dire s’il y a encore du lait dans le sein, s’ils veulent changer de côté etc…. J’ai fait un co-allaitement avec mon ainé qui a été sevré à 3 ans car je ne supportais plus la double tétée… il était prêt dans sa tête mais bon je l’ai poussé un max à le faire et je m’en veux de ne plus supporter qu’il tète… Réfléchis et parle-en bien avec ton mari. La décision ne doit venir que de toi. Je trouve ça en effet brutal de le sevrer du jour au lendemain parce que sa mamie l’a décidé. Je crois qu’il faut vraiment mettre les choses à plat avec ton mari et voir ce qu’il en pense lui en omettant les « conseils extérieur » et ce qui le gène… je pense que ça serait dommage de finir cet allaitement comme cela alors qu’il va sans doute se terminer de lui-même dans la prochaine année. Autre chose, les gens continuent à faire prendre du lait à leurs enfants au-delà de 3 ans… du lait de vache bien entendu sans scrupule alors pourquoi nous nous devrions arrêter de leur donner le meilleur lait qui soit s’ils en ont encore envie !!!!!!

  4. Bonjour très délicat comme situation et qui n’est pas un problème d’allaitement si j’ai bien compris …
    Je pense qu’effectivement le sevrage tel que demandé par le papa est plutôt brutal. Ma seconde fille a tété un peu plus de 3 ans et demi et je l’ai laissé faire mais par contre quand elle a eu environ 2 ans j’ai cessé de proposé le sein et je me suis rendu compte que du coup elle prenait beaucoup moins il est vite resté les seules tétées d’endormissement et de réveil. peut-être peux tu discuter avec le papa et le fiston qui a 3 ans comprend beaucoup de chose et arriver à un terrain d’entente qui ne soit pas si brutal?

Répondre à Sabine Tf Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *