Bébé allaité, parents détendus

Je crois sincèrement que l'allaitement contribue à instaurer un climat serein dans le foyer, en tout cas chez nous, parce que la tétée a un effet calmant immédiat sur le bébé et qu'on n’a pas à se creuser la tête pour savoir quel soin apporter. Spontanément, je propose le sein et bien souvent ça suffit à rendre le bébé heureux. Il y a moins de pleurs et moins de stress pour tout le monde.

Ensuite parce que la proximité charnelle inhérente à l'allaitement, me rend en phase avec mon bébé et plus confiante dans mon maternage et les choix qui en découlent. Vu mon tempérament nerveux et angoissé, a y réfléchir, je crois que j'aurais éprouvé beaucoup plus de difficultés face aux chamboulements qu'engendre la venue d'un bébé. J'aurais eu plus de mal à assurer la responsabilité d'un nouveau-né, d'autant plus si les choix des soins et de l’alimentation (l'heure des biberons, qui les donne, quel lait choisir, etc...) avaient dû être discutés en couple. Et mon mari aurait probablement été déstabilisé si j'avais été moins sure de moi, lui, n'ayant pas l'instinct maternel comme guide naturel. Là, il se repose sur moi et me fait confiance. J'ai toute ma place de mère et ça ne l'a pas empêché de trouver sa place de père, bien au contraire.

Ensuite, nous vivons l'allaitement comme une facilité pratique, surtout dans le cas où il est associé au portage et au sommeil partagé, comme nous le faisons. Nous partons en déplacement aisément et moins stressé. L'imprévu est plus facile à gérer, car au minimum, une écharpe de portage, quelques couches, et la maman bien sûr, suffisent ! Même pas besoin de lit pliant puisque bébé dort avec nous. Pour dire, cette année nous avons décidé de partir en vacances en train avec un minimum de bagages!

En voiture pareil. Si le bébé s'agite, on fait une pause, je l'allaite, le papa sieste sur le volant. Tout ça dans le calme et en écoutant, détendus, la musique de l'autoradio. Pas besoin de faire patienter l’enfant, pendant que l'autre prépare et réchauffe le biberon. Et, si nous sommes retardés, une tétée suffit pour le faire patienter sereinement. Bien que diversifié, il en fait même parfois son repas et je ne suis pas inquiète, parce que je sais que mon lait reste un aliment complet et nourrissant.

Ailleurs, notre bébé est souvent perçu comme un enfant calme et facile. "Normal, avec des parents détendus!", nous a-t-on fait la remarque. Grâce à l'allaitement et la quiétude qu'il amène, nous gardons nos forces et notre énergie, que nous pouvons directement réinvestir pour notre enfant ou nous-même, et qui nous rend, je trouve, plus disponible à vivre l'événement et à profiter des autres.

Je ne vois que du bénéfice à allaiter. Pour l'enfant, pour la maman, pour le papa et les autres.

Fanny, maman de Lola et Rémi