Tous les articles par Marie Florence

L’allaitement après la reprise du travail : quand une crèche refuse de donner aux bébés gardés le lait tiré de leurs mamans

Toute maman devrait être soutenue et accompagnée si elle souhaite poursuivre l’allaitement après sa reprise du travail. Ce rôle de soutien, les personnes qui vont prendre soin du bébé sont en première ligne pour l’assurer.

Malheureusement, certaines crèches ne sont pas toutes d’accord pour jouer le jeu. Le cas de plusieurs mamans de la commune d’Asnières vient de nous le rappeler. Europe 1 a rendu compte de cette situation dont l'article est consultable en ligne sur son site . Et aussi Le Parisien

On espère vraiment que la mobilisation des médias va faire bouger la mairie et débloquer la situation.

Le refus de la ville d’Asnières est d’autant plus étonnant qu’ailleurs, de plus en plus nombreuses sont les villes ou les départements qui ont émis des instructions claires pour faciliter la poursuite de l’allaitement maternel lorsque l’enfant est gardée en crèche.

En Seine Saint Denis, le règlement intérieur des établissements départementaux d’accueil du jeune enfant est limpide : «La poursuite de l’allaitement soit au sein, soit par du lait tiré est possible, dès lors que la mère le souhaite ». A Peau et dans la région du Béarn, c’est la Caisse Primaire d’Assurance Maladie qui a édité une brochure pour les parents. La ville de Paris a fait de même.

Ces brochures explicatives sont utiles tant pour les bébés de ces villes que pour les autres, puisqu’elles sont faciles à imprimer et à montrer à un personnel de crèche qui serait étonné voir récalcitrant devant votre désir de poursuivre l’allaitement. Elles peuvent être aussi intéressantes à montrer à une assistante maternelle qui n’aurait jamais gardé de bébés allaités.

L’idéal serait tout de même qu’une loi au niveau nationale soit passé et que les mères ne soient plus à la merci d’une personne dont la formation à l’allaitement serait insuffisante ou les aprioris trop fort. Une pétition a été lancée dans ce sens. Signez-là ! Ce peut vraiment aider à faire bouger les choses.

Il faut enfin savoir que le Ministère de la santé a publié des recommandations officielles … Manipuler du lait maternel est extrêmement simple. Seules des règles d’hygiène de base sont à respecter. Toute personne formée pour s’occuper de jeunes enfants peut facilement les comprendre.

 On n’est quand même plus à l’époque où il fallait choisir entre reprendre le travail et poursuivre l’allaitement …

Et si il était organisé une petite « Grande Tétée » pour faire bouger la mairie ?